Tag Archives: amis

Friendsgiving et Black Friday

Premier Thanksgiving en terre US. Tout ce que je connaissais de Thanksgiving jusqu’à présent, devait se limiter aux épisodes annuels de Friends. Et bien en vrai, c’est pas fort différent. On fait une quantité de bouffe monstrueuse (la dinde faisait 14 pounds tout de même, pour… 5 personnes), on remercie d’être so blessed, on mange jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus, on boit du bon vin, on regarde un peu le foot américain puis on regarde un film et on s’endort devant en faisant une bonne sieste… En gros, cela ressemble à un pré Noël.

Et en fait, Thanksgiving pour les américains représente, c’est mon impression, la fête familiale par excellence, encore plus que Noël. Ils sont capables de faire des centaines de kilomètres pour une fête en famille, souvent élargie. Pas de cadeaux mais une véritable envie de passer du temps ensemble. Il faut s’imaginer que bien souvent, les américains vivent loin de leur famille, surtout à DC, capitale fédérale oblige, où beaucoup de personnes vivent là en raison de leur job et pas vraiment par qu’elles sont originaires de la ville. Et le territoire de ce pays est tellement immense…  La notion des distances est vraiment différente de notre perception européenne, et encore plus, de notre petite perception belge. En Belgique, quand tu fais 3 heures de route, tu es déjà à l’étranger. Ici, c’est pas un problème de faire l’aller-retour dans la journée.

Pour nous, pas de famille dans le coin donc ça tombait bien que nos voisins, qui pour une fois ne passait pas Thanksgiving dans leur famille, nous invitent pour nous faire découvrir leur tradition: donc dinde énorme, purée, gravy (sauce accompagnant la viande et les patates), yams (patates douces épicées), haricots verts, pommes caramélisée, pumkin pie et crème fraîche en dessert… D’où l’appellation Friendsgiving, quand tu passes Thanksgiving avec tes amis et non en famille.  En passant par là, j’en ai profité pour leur faire découvrir une de nos traditions: le vin chaud! Ils ont apprécié (même si avec les américains, c’est toujours un peu compliqué de savoir car tout est toujours amazing). Mais bon c’est toujours bon le vin chaud!

Et le corollaire de Thanksgiving, c’est le Black Friday! Pour ceux qui ne connaissent pas, le lendemain de Thanksgiving (qui tombe toujours le 4ème jeudi de novembre), soit un vendredi, c’est un jour de soldes monstres. Si aux US tu as déjà des soldes pour à peu près toutes les occasions (Labor Day, Memorial Day, Veteran Day…), le Black Friday, c’est supposé être encore mieux. Alors, pour vraiment pousser le truc à fond, certains magasins ouvrent déjà le jour de Thanksgiving à minuit, voire même déjà à 20 heures (c’est un peu comme ouvrir les magasins à 20 heures le jour de Noël: impensable en Belgique). Donc en gros, après avoir mangé et bu toute la journée en profitant de ton jour férié, tu te pointes à ton magasin préféré avec plein d’autres gens qui ont eu la même bonne idée, pour aller acheter des trucs dont tu n’as sûrement pas besoin (où pour commencer tes courses de Noël, c’est vrai qu’on est déjà presque en décembre) et surtout, les magasins restent ouverts toute la nuit! Acheter un écran plat à 3 heures du mat, qui dit mieux? Chaque année, il y a des quasi émeutes dans certains magasins, surtout d’électro… Bref, très peu pour moi. Je m’y suis risquée uniquement le vendredi aprèm et franchement, c’était comme un bon samedi. Mais c’est vrai que je me suis limitée aux magasins de fringues.

Et puis le Black Friday est suivi du… Cyber Monday, le lundi suivant! Rebelote mais sur le net cette fois. En gros, grosses promos un peu partout pendant la semaine qui précède Thanksgiving et celle qui suit. Je consomme, tu consommes…

Et à peine Thanksgiving passé, il ne faudrait pas retomber dans le creux de la vague. Bim, dès le samedi, c’est Noël qui commence! Tu vas chercher ton sapin et tu te mets à chanter du Kenny Rogers.

Enfin voilà, pour moi qui ai été élevée dans l’idée que « on ne fait pas de sapin avant le 15 décembre sinon c’est trop tôt » (dixit ma gentille maman), ça me change vachement mais ça tombe bien, j’adore Noël. Happy Holidays!

20131209-091551.jpg

Parenthèse belge

12 jours en Belgique presque uniquement ponctués de restos et d’apéros. La famille, les amis, les anciens lieux du quotidien qui ne sont plus mon quotidien. Le plaisir de retrouver tout le monde et de partager mes premières anectodes américaines.

Un mariage d’anthologie avec le bonheur, à minuit, de se rendre compte que tous tes potes sont là et que finalement, rien n’a vraiment changé…

Mon corps espérait ensuite un peu de repos à notre retour à DC. Mais lorsque j’ouvre la porte de l’appartement, heureuse de me sentir chez moi, je remarque deux paires de tongues sous la table, deux passeports sur la table. Ma première pensée est de me dire que les voisins ont oublié leurs affaires chez nous (pourquoi, je n’en sais rien) et que nos vieux passeports traînent sur la table. Thom ouvre un des passeports et je vois la tête de Maz sur la photo. Pendant un quart de seconde je me dis que Thom a malencontreusement emmené le passeport de Maz avec lui après leur week-end à New-York… Mais comment sont-ils arrivés au Brésil alors? Et puis j’entends du bruit dans l’escalier et je comprends: ils sont là, tous les deux, au milieu de notre salon… Maz et Laeti. Pas vu depuis 8 mois. La dernière fois c’était à Londres, au milieu de l’hiver, la veille de leur départ pour un tour du monde. Depuis lors, ils ont fait des milliers de kilomètres, traversé une dizaine de pays. Je suis leur parcours via leur blog (http://juetlaeti.jimdo.com) et je me sens un peu avec eux dans leur périple… Mais ils ne sont certainement pas sensés être chez nous, ce chez nous qui est si loin et que personne n’a encore jamais vu et en plus sans nous!

Ben si. Et la semaine s’annonce mémorable et le sera. On va chercher les jeunes mariés qui nous ont suivis pour passer une semaine de leur voyage de noces à DC avec nous (encore merci, vous nous manquez déjà) avant de s’envoler pour Hawaii. Ils sont aussi paf que moi. La surprise avait été bien gardée. Merci Thom, Maz et Laeti et toutes les personnes présentes au mariage qui en ont été informées au fur et à mesure de l’alcoolisation du sang de Thom.

Nous voilà tous les 6 dans la rue, simplement, en direction de notre appartement, comme avant. A nouveau, rien n’a vraiment changé.

Puis ils sont finalement repartis et notre nouveau quotidien reprend sa place aujourd’hui.

A présent, je me sens comme à la veille de la rentrée, overboostée, prête à me lancer à la recherche de mon nouveau job et de montrer à ces ricains qu’ils pourraient bien avoir besoin de moi…

20130908-122308.jpg